Aller au contenu
Sommeil Enfant

Mieux dormir avec la sophrologie

Bien dormir et avoir un « bon sommeil » réparateur sont des facteurs de bonne santé au quotidien. Il faut bien garder en tête que le sommeil est indispensable au développement cérébral de l’enfant. Il y a là un rendez-vous à ne pas manquer car ce développement s’arrête au début de l’âge adulte.

Trois fonctions importantes pour le sommeil

La régulation des hormones

Le sommeil régule la production de plusieurs hormones : hormone de croissance, mais aussi cortisol, insuline, hormones de l’appétit… un dérèglement ou des problèmes de sommeil auront donc des impacts sur la régulation de ces hormones. Il a d’ailleurs été prouvé chez certains enfants un lien direct entre ces problèmes de sommeil et un facteur d’obésité.

Sophrologie & Sommeil

La capacité de concentration

Le sommeil améliore la concentration, consolide les informations mémorisées pendant l’éveil et favorise l’apprentissage récent. Il a un impact direct sur la réussite scolaire et toutes les étapes d’apprentissage quelles qu’elles soient.

La réponse immunitaire

Enfin, le sommeil est associé à une meilleure réponse immunitaire avec des conséquences probables sur la susceptibilité aux infections.

Quelle durée idéale pour un bon sommeil ?

Selon différentes études scientifiques, il a été établi une moyenne de durée de sommeil en fonction de certaines tranches d’âge ;

  • Jeune enfant (3 à 5 ans) 10 à 13 heures
  • Enfant (6 à 13 ans) 9 à 11 heures
  • Adolescent (14 à 17 ans) 8 à 10 heures
  • Jeune adulte (18 à 25 ans) 7 à 9 heures
  • Adultes (26 à 64 ans) 7 à 9 heures
  • Senior (plus de 64 ans) 7 à 8 heures

Ces durées sont des moyennes et peuvent donc varier d’une personne à l’autre. Le plus important est d’être à l’écoute de son corps et de ses besoins mais aussi d’être attentif aux réactions de nos enfants qui eux peuvent être sujets à troubles du sommeil sans le manifester ouvertement.

Comment se manifestent les troubles du sommeil chez l’enfant ?

L’enfant peut se plaindre de difficultés à s’endormir une fois au lit, ou bien d’être fatigué au réveil. Un sommeil de mauvaise qualité peut provoquer :

  • Le bruxisme (grincer des dents)
  • Les terreurs nocturnes (des cris, des pleur en pleine nuit durant la phase de sommeil lent)
  • Les cauchemars (avec ou sans réveil de l’enfant)
  • L’énurésie (pipi au lit)
  • L’insomnie pédiatrique (difficultés répétées à s’endormir ou à rester endormi)
  • Les troubles du rythme circadien
  • Le somnambulisme

Comment se préparer à bien dormir ?

La préparation au sommeil est une phase très importante qu’il ne faut surtout pas négliger. C’est en adoptant les bons gestes que l’on favorisera l’arrivée et la qualité du sommeil. Un diner léger, pas de café et/ou d’alcool pour l’adulte, une température idéale (18°c), un bain tiède et surtout… pas d’écran au moins 1h avant le coucher.

Mise en place de rituels

Il également très important de tenir compte des cycles de sommeil… Un cycle de loupé peu se traduire par 1 heure à 1 heure et demi d’attente avant le prochain cycle.

Chez les enfants il y a également la mise en place de rituels… lectures, chansons, câlins. Cette étape de partages entre parents et enfants permet de relâcher un peu toutes les émotions accumulées au cours de la journée et offre à l’enfant une période de calme propice à l’arrivée du sommeil.

La Sophrologie pour aider à mieux dormir

La Sophrologie peut être un complément quand malgré tout le sommeil reste compliqué, notamment chez l’enfant. C’est à l’adulte de déceler le problème. Un enfant aura plus de difficultés ou sera totalement incapable de comprendre de lui-même pourquoi il n’arrive pas à s’endormir ou pourquoi il dort mal.

La sophrologie peut résoudre certains troubles du sommeil grâce à des techniques ludiques de relaxation et d’exercices de respiration. Des outils que l’enfant pourra réutiliser de lui-même à la maison afin de :

  • mieux appréhender ses émotions,
  • apprendre à se relâcher,
  • se détendre et à lâcher prise afin de retrouver la sérénité et favoriser le sommeil.

C’est d’ailleurs pourquoi les médecins proposent de plus en plus souvent de la sophrologie à leurs patients dans le cadre de troubles du sommeil, son efficacité étant très régulièrement observée.

Carine Guyon Spécialiste Enfants et Adolescents

Étiquettes: